vendredi 22 septembre 2017

Festival « Cuisine, cinéma et confidence », à Baie Saint Paul, Québec



Je garde un excellent souvenir de mon séjour à la Baie Saint Paul situé entre mer et montagne. La beauté de ses paysages m’a charmé, et a toujours su inspirer des générations de peintres. Chaque année, « Rêves d’automnes, festival de peinture » dévoile les dernières œuvres de ces artistes. L’édition 2017 se déroule en ce moment même jusqu’au 1er octobre 2017. C’est avec beaucoup de plaisir que j’apprends la naissance d’un nouveau festival où la gastronomie et le cinéma feront vibrer à nouveau la Baie Saint Paul. Le festival « Cuisine, cinéma & confidences », programmé  du 3 au 5 novembre 2017 est un rendez-vous où le cinéma est prétexte pour rendre hommage à l’art culinaire. Trois belles journées pour visionner les films traitant de cuisine ou la mettant à l’honneur, déguster des repas inspirés des films à l’affiche, échanger avec les cinéastes et chefs invités comme Thierry Ferré du Mouton Noir, Eric Lessard du Saint- Amour, Marie-Chantal Lepage du Musée national des beaux-arts de Québec et Frédéric Plante de La Tanière. Le film d’ouverture est « Lunchbox » de Ritesh Batra. Le film de clôture « Grand Cru » de David Eng. Entre les deux, de merveilleux films classique comme « Le festin de Babette » de Gabriel Axel (je m’en lasse jamais de revoir ce film et je rêve toujours de déguster les cailles en sarcophage), « Les délices de Tokyo » de Naomi Kawase (ah, ces délicieux dorayakis),  « Chef » de John Favreau qui nous raconte le parcours d’un chef fidèle à son art…Ce sont des films pour nous divertir, nous toucher, nous faire voyager, donner le goût d’oser. Ce sont des films aussi pour apprendre, découvrir, nous sensibiliser sur les différents enjeux du monde alimentaire et la culture des autres. Cette belle initiative est portée par Lucie Tremblay, Jean Soulard et Christian Béjin. Il y aura aussi des ateliers de cuisine, toujours inspiré des films. Pour mes amis du Québec, il est prudent dès aujourd’hui de réserver votre séjour et découvrir ici toute la programmation détaillée. Ce sera "très fun" !

POD, le nouveau food court parisien du BHV Marais Paris



POD comme « Parisian Omnivore District » : c’est le nouveau concept de la street-food qui squatte le patio couvert du BHV Marais homme. Il regroupe six enseignes qui proposent de la « food » furieusement tendance, gastronomique, healthy, et parisienne. 
Vous avez les jus détox pressés à froid et les buddha bowl de chez We Are Juice
La vendeuse très sympathique s’impose sur ma photo avec son flamand rose, l’emblème de la marque après m’avoir préparé un jus « we are so sexy » (pomme golden, fraise, vanille, gingembre, maca). 
Il y aussi les lobster roll à la française chez Homer
des avocado toast chez La Perle Café, des ceviche chez La Vague, des souvlavis (sandwichs grecs) chez Nykos 
et des pastéis de Belém, des tapas à l'Alimentation Petiscaria. Ouvert 7 jours sur 7, les horaires sont totalement adaptés à la faune du quartier, de 11 à 20 heures (sauf La Perle Café de 8h à 19h). Le wifi est gratuit et en open bar. 
C’est un lieu idéal pour se poser, lire ses courriels, prendre un petit café entre deux rendez-vous ou retrouver ses amis pour bruncher le dimanche ! Attention, ce POD se veut comme un incubateur de jeunes chefs et d’enseignes branché. Dans six mois, ces six enseignes laisseront leurs places à d’autres !

mardi 19 septembre 2017

Gauguin en tarte, en exposition et en film !



Hasard de l’actualité culturel ? Il y a des périodes où un artiste concentre sur lui tous les projecteurs au même moment. C’est le cas du peintre impressionniste Paul Gauguin. Au cinéma, il y a le film d’Edouard Deluc « Gauguin, voyage de Tahiti » qui vient de sortir sur les écrans
L’acteur Vincent Cassel incarne la période de Gauguin qui s’exilait à Tahiti en 1891 pour trouver sa peinture en homme libre, loin des codes moraux, politiques et esthétiques de l’Europe civilisée. Il y rencontrera Tehura, qui deviendra sa femme, et le sujet de ses plus grandes toiles. Ses magnifiques compositions, très colorées sont exposées en permanence au musée d’Orsay à Paris. 
J’aime particulièrement son tableau « Le repas » qui représente deux jeunes garçons et une jeune fille à table, avec des bananes fei à cuire, du lait de coco, des goyaves. Ces aliments me rappellent les saveurs de mon enfance à Madagascar. 
C’est sûrement à partir de cet univers de saveurs exotiques que le pâtissier parisien Hugo & Victor signe une « Tarte Gauguin » à base de pâte sucrée, de crème d’amande, d’une bavaroise et gelée passion avec des morceaux de mangues, ananas et goyave frais. La bonne nouvelle est que cette tarte Gauguin est proposée en portion individuelle et à partager ! 
Enfin, le Grand Palais lui consacre aussi une magnifique exposition « Gauguin l’alchimiste » jusqu’au 22 janvier 2018. En matière de cuisine, Paul Gauguin a dit : "Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un cœur large" ! Si vous ne connaissez pas encore cet artiste exceptionnel, c’est le moment de le découvrir !

SEB Cocotte et Cie, de Sophie Hochart et Gaspard C.



Qui n’a pas sa cocotte-minute SEB à la maison ? Presque comme un membre de la famille, cette cocotte nous accompagné depuis longtemps dans nos vies et dans notre gourmandise, nous fait gagner du temps et nous signale par son chuintement dès que c’est cuit. Je possède encore toute une collection de livres de cuisine Seb, offerts avec chaque nouvelle cocotte achetée. Ces recettes suivent l’évolution du temps et des modes. Mais savez-nous ce que signifie le sigle SEB ? Il s’agit bien sûre de la « Société d’Emboutissage de Bourgogne » dont les prémices commencent en 1840 avec Antoine Lescure, un rétameur ambulant qui abandonne sa carriole pour créer un petit atelier de ferblanterie. C’est cette belle histoire passionnante d’une réussite française qui existe encore aujourd’hui que vous raconte Sophie Hochart et Gaspard dans « SEB, Cocotte et Cie ». Un grand bravo à tous les deux car ils ont fabriqué eux même le livre de A à Z et l’ont imprimé en autoédition. Pour le découvrir et le commander, cliquez-ici.

lundi 18 septembre 2017

Programme des rencontres de l’honnête volupté 2017-2018



Rencontres de l'Honnête Volupté - Société des Amis de Jean-Louis Flandrin.

L’association De honesta voluptate (de l’Honnête Volupté) – Société des amis de Jean-Louis Flandrin (SAJLF)- a été initiée par Jean-Louis Flandrin peu avant sa disparition, dans le but de pérenniser son séminaire à l’EHESS et de transmettre à cette société sa bibliothèque et ses archives personnelles. Depuis, grâce à ses anciens étudiants, son séminaire est maintenu sous les formes que lui avaient donné l’historien : dans ses thématiques (histoire de l’alimentation, du corps et de la sexualité), ses exigences de qualité et sa rigueur scientifique, son ouverture disciplinaire et méthodologique. Ce séminaire, gratuit et ouvert à tous, s’adresse particulièrement aux historiens, aux anthropologues, aux littéraires, aux professionnels de la cuisine, aux formateurs aux métiers de bouche, aux passionnés de l’alimentation. Ce séminaire se déroule à la Fondation de la Maison des Sciences de l'Homme, 54 Boulevard Raspail 75006 Paris, de 18-20 h, Salle du Conseil B/BS1-05  ou Salle B1-18

10 novembre 2017    Salle du Conseil B/BS1-05.
Assemblée Générale des adhérents de De Honesta Voluptate - Société des Amis de Jean-Louis Flandrin.

8 décembre 2017       Salle B1-18.
Claudine Wolikow (Maître de conférence honoraire d'histoire moderne, Chaire UNESCO « Culture et Traditions du vin », Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier UMR 7366 CNRS-UB - chercheur associé -) : « Entre (grandes) marques et appellation : l'image du champagne».
Hervé Robert (Médecin nutrionniste) : « “ L'image de la femme dans le chocolat”
Personnes historiques - Egéries de la réclame et de la publicité - Icônes de la mode. 
»


12 janvier 2018         Salle du Conseil B/BS1-05.
Galina Kabakova (Maître de conférences HDR,  UFR études Slaves, Université Paris Sorbonne) : « Aliments interdits, aliments sacrés chez les Slaves de l'Est.».
Olivier Jacquet (Historien, Ingénieur de Recherche à la Chaire UNESCO Culture et Traditions du Vin, Université de Bourgogne) : « Le triomphe des vins de terroir au XXe siècle. Histoire de la construction et de le promotion des AOC en Bourgogne».

2 février 2018            Salle du Conseil B/BS1-05.
Erika Wicky (Post doctorante, FNRS, Université de Liège) : « Une petite histoire des repas d’odeurs ».
Anik Buj (historienne) : « Entrée des recettes au chocolat en France sur les tables des 17 e - 18e siècles. ».

16 mars 2018             Salle du Conseil B/BS1-05.
Georges Carantino  (historien) : « Le Cuisinier, le Mangeur, l’Animal et son gras».
René Le Joncour (enseignant) : « Esquisse de l’alimentation pendant la guerre de Cent Ans, d’après le journal d’un bourgeois de Paris (1405-1449) ».

6 avril 2018                Salle du Conseil B/BS1-05.
Anne-Sophie Lambert  (Conservateur des bibliothèques - adjointe à la cheffe du service art - département Littérature, Langues et Art - Direction des collections - BNF) : « Les bibliothèques, gourmandes de cuisine ».
Dominique Wibault (Chargée de collections Département Sciences et techniques, BNF)  & Coline Arnaud (Chercheur associé à la BNF) : « Histoire de la pâtisserie. »

25 mai 2018               Salle du Conseil B/BS1-05.
Séverine Montigny (Conservateur du Département des Documents éphémères, Bibliothèque historique de la Ville de Paris) : « Les ressources de la Bibliothèque historique pour l’histoire de l’alimentation et de la gastronomie ».
Préparation du banquet annuel.

Dimanche  17 juin 2018 à midi : Banquet de De Honesta Voluptate Société des amis de Jean-Louis Flandrin.