jeudi 16 août 2018

Glouguide : 150 vins naturels exquis à 15€ maxi


« Glouguide » est le premier guide de vins naturels dont toutes les bouteilles présentées sont entre 7 et 15 euros. De quoi tordre le cou à l’idée fréquemment répandue que le vin naturel rime avec un prix élevé et un état d'esprit guindé ! Avec une sélection de 150 références, les deux auteurs Antonin Iommi-Amunategui et Jérémie Couston (deux des meilleurs journalistes de vins naturel en France) ont la volonté de faire découvrir et de démocratiser l'accès au vin naturel. Et ils savent de quoi ils parlent. En plus de ses livres, le premier, Antonin n’est autre que l’organisateur des salons de vins naturels « Sous les pavés la vigne », et le second, Jérémie, journaliste à Télérama. Comme la définition du vin naturel par la CNAOC (Confédération nationale des producteurs de vin à appellations d’origine contrôlée) est largement ouverte à interprétation, Antonin et Jérémie ont précisé leur définition : "un vin naturel est issu de la fermentation (spontanée) de raisins biologiques (biodynamie bienvenue) dont le moût n’a pas été bombardé d’additifs (à l’exception possible mais surtout pas encouragée de très faibles ajouts de sulfites), ni rectifié par aucune technique brutale". En bonus, le livre signale une liste de cavistes non exhaustive, où vous pourrez trouver les références citées. Beaucoup de rencontres sont prévues pour la sortie du livre. Suivez les événements sur la page facebook du livre aux Editions Cambourakis.

lundi 13 août 2018

Banquet gargantuesque de cassoulet place du Capitole à Toulouse


Le cassoulet, le « dieu de la cuisine d’Occitane », est la star de ce banquet gargantuesque qui se déroule le samedi 8 septembre 2018 sur place du Capitole à Toulouse. 2500 convives sont attendus en trois services sur de très grandes tablées (19, 20 et 21 heures). Organisé par l’association « Toulouse à table », le cassoulet sera préparé dans les règles de l’art par un restaurateur du Lauragais avec des produits locaux estampillés Occitanie : haricots du Lauragais, saucisse de Toulouse (Label rouge), confit de canard et sauté de porc de l’Aveyron. 
Il sera servi dans une cassole individuelle siglée « Toulouse à table » que vous pourrez ramener à la maison ! Les vegan seront aussi de la fête, avec l’alternative d’un cassoulet végétarien. Le cassoulet sera complété par un fromage de Laguiole AOP jeune Montagne, une glace artisanale de la Belle Aude, et un fruit d’Occitanie. Du vin du sud-ouest et des eaux plates et gazeurs accompagnent le dîner. Le prix est proposé à 18€ et 10€ pour les enfants de moins de douze ans. Les réservations sont déjà ouvertes ici. En bonus, un verre de Floc de Gascogne sera offert pour tout participant portant un haut blanc ! Si côté cuisine et organisation tout est maîtrisé, il ne reste plus qu’à espérer que le beau temps sera aussi au rendez-vous. Pour mieux faire connaissance avec ce plat emblématique de la cuisine française du sud-est, visitez le site de l’académie du cassoulet.
La photo du cassoulet est du restaurant Emile à Toulouse.

samedi 11 août 2018

Déjeuner d’été sur la terrasse.


Déjeuner sur la terrasse à l’ombre d’un parasol est l’un des plus grands plaisirs de l’été. Même pour un déjeuner ordinaire, j’en profite toujours pour dresser une très belle table avec un menu de saison.
En entrée, des aubergines fondantes, mozarella di bufala et basilic du potager. Les aubergines épluchées et coupées en tronçons épais sont juste poêlées à feu très doux à l’huile d’olive. 
Au moment du dressage, j’arrose les aubergines d’un petit filet de vinaigre balsamique avant de les coiffer avec de la mozarella di bufala, puis les napper d’un bon filet d’huile d’olive. Je cueille les feuilles de basilic toutes fraiches pour la touche finale. 
En plat principal, des maquereaux rôtis à la moutarde et au vin blanc, accompagnés d’un écrasé de carottes aux épices légères, et des mange-tout au beurre. Les maquereaux étaient cuits en basse température pour garder le moelleux de la chair. 
S’en suivent un plateau de fromages et salade avec un camembert au lait cru de la Normandie. 
Pour le dessert, j’ai préparé un crumble de pêches avec les mûres du potager. Le déjeuner était accompagné de cidre bien frais. La belle saison est courte ! Il faut en profiter un maximum.

Le 12 août, j’achète un livre québécois


« Le 12 août, j’achète un livre québécois ! ». Depuis cinq ans, cet événement créé par les écrivains Patrice Cazeault et Amélie Dubé commencent à prendre de l’ampleur auprès des librairies indépendantes, des auteurs québécois, mais aussi avant tout des lecteurs. Plutôt que de se lamenter par la méconnaissance du public sur leurs œuvres, ils ont créé cette journée festive pour toucher le plus de public. 
Cette initiative citoyenne transforme la vie des auteurs, de leurs partenaires et des lecteurs. Par ce biais, beaucoup de québécois redécouvrent leur culture, leur racines, leurs histoire à travers ces écrits. Aux Trois Rivières, la librairie Poirier organise une rencontre avec 24 auteurs, avec Pop Corn et hot dog. A Montréal, la librairie gourmande du marché de Jean Talon vous attend aussi avec une belle sélection de livres. Sur Paris, vous pouvez vous rendre à The Abbey Booshop où à la librairie du Québec. Le livre « Le plongeur » de Stéphane Larue, prix des libraires 2017 du Québec y est en place. 
Sur le domaine de la nourriture, il y a aussi les livres « Femmes engagées à nourrir le Québec » et « Hommes engagés à nourrir le Québec » de Coulombe Rose-Hélène et Jutras Michel. Ils mettent en valeur et en lumière  les hommes et les femmes qui travaillent au bien être alimentaire et culinaire des québécois. 
Il y a aussi la « Genèse de la cuisine québécoise » de Jean Marie Francoeur ou son « Encyclopédie de la cuisine de la Nouvelle France ». J’apprécie l’esprit de cette belle journée ! Mais lesquels choisir ? Ces livres québécois sont un lien important pour moi avec cette belle province que j'affectionne tant.

Paris Gay games 2018


Paris est l’hôte de la 10ème édition des Gays Games. Depuis le 4 août 2018, la capitale française  vibre au rythme de cet événement à la fois sportif, culturel et festif. Nés en 1982 aux Etats-Unis, les Gay Games sont ouverts à tous, avec le sport comme moyen pour être ensemble, comme levier d’inclusion, sans discrimination, autour des valeurs de diversité, respect, égalité, solidarité et partage. 
Plus de 10 000 participants de 80 pays sont venus à Paris pour s’affronter autour de 36 sports différents. Le quartier général de ces gays games se trouve place de l’hôtel de ville où vous pouvez rencontrer tous les participants de cette belle fête, vous restaurer et profiter de nombreux concerts. Tout le cœur de la ville est décoré aux couleurs du drapeau arc en ciel (rainbow flag) dont les couleurs évoquent la paix, la diversité et l’harmonie. 
Les établissements du Marais, le quartier gay à quelques centaines de mètres de la place de l’hôtel de ville, se sont mis aussi sur le trente et un avec les couleurs du rainbow. 
Décorations de fanions, toiles tendues pour protéger les clients du soleil, drapeaux, parapluies…  Un air de fête flotte dans les terrasses des cafés et restaurants avec des mines joyeuses.  
 Même l’asphalte prend des couleurs. La décoration la plus grandiose revient à la pâtisserie le Gay Choc  lorsqu’on observe le nombre de photos prises par les promeneurs et  les touristes. 
En plus de sa devanture très colorée, tous sont attirés par ses « baguettes magiques »,  du pain croustillant ou du pain brioché en forme de zizi de toutes tailles ! Même les tartes aux fruits de saison prennent aussi la forme du zizi ! Les touristes adorent ! 
Au-delà de ces gourmandises en forme de phallus, la boutique vend aussi du pain et pâtisserie très classique. A quelques centaines de mètres, vous pourrez acheter les macarons de Pierre Hermé, déguster une glace d’un meilleur ouvrier de France Emmanuel Ryon, mordre dans un éclair de Christophe Adam. 
Tous les professionnels de la restauration dans ce quartier du Marais gay friendly et très touristique vous réserve un accueil très chaleureux et convivial. Pour ces professionnels, les gays games à Paris sont un honneur.  Les plus beaux lieux de la capitale comme le Grand Palais, les arènes de Lutèce accueillaient les différentes compétitions.   
Tous nos visiteurs repartiront sûrement de France heureux après avoir goûté à la tolérance et à l’ouverture ! En espérant qu’ils reviendront nous visiter pour les jeux olympiques Paris de 2024 ! Vous avez encore tout le weekend pour en profiter !