dimanche 1 mai 2016

Raisin, l’appli du vin naturel



Où que vous soyez, « Raisin, l’appli du vin naturel » est la promesse de trouver toujours des vins naturels sur son chemin, que vous soyez en France, à New York et bientôt au Japon et à Hong Kong. Découverte hier sur le salon Rue89, cette application, en téléchargement encore gratuit vous permet de trouver des cartes des lieux où vous pouvez boire/déguster/acheter des vins naturels, d’avoir un index de vignerons naturels avec des données sur eux et leurs cuvées.  Il vous permet aussi d’échanger avec les autres membres du club « « Raisin, l’appli du vin naturel » de vos expériences de dégustation, de vos découvertes. 
Vous pouvez rencontrer son  créateur Jean-Huges Bretin au salon Rue 89 à la Bellevilloise encore ce dimanche 1er mai 2016, et découvrir l’application en live. L’accueil est très chaleureux.

Île flottante, le nouveau dessert en vogue ?



L’île flottante, ce dessert économique, facile à préparer est-il en voie de gentrification ? Sa version d’origine crème anglaise parfumée à la vanille, surmontée d’un blanc d’œuf fouetté au sucre puis poché au lait, nappé d’une sauce au caramel est en train de se muter dans des versions plus sophistiquées. 
La chef Anne Sophie Pic a imaginé une collection de 10 recettes d’île flottante décliné en pralines roses, citron vert, pêche verveine, sencha. Le chef Philippe Etchebest le propose avec des fruits secs caramélisés, histoire de l’enrichir avec des textures croquantes. La présentation des quenelles de blancs d’œuf sucré est repensée pour les rendre plus jolies. Ils sont travaillés à la poche, moulés dans des moules à bavarois. 
En un mot, l’île flottante s’ouvre vers de nouvelles saveurs,  s’enrichit de nouvelles couleurs, accepte le rajout d’ingrédients pour amener de la mâche et de la texture en bouche avec une présentation plus esthétique. Elle se décline même en version salée. Pour les chefs, c’est à la fois l’expression d’une créativité et d’une meilleure marge dans leur carte. L’un des ambassadeurs  de ce dessert, le floatting island, est le président américain Barak Obama. Il en déguste toujours lors de ses séjours à Paris, rapporté à chaque fois par la presse américaine qui en fait le buzz. En 2009, lors de son déjeuner familial au restaurant de la Fontaine de mars à Paris, on savait qu’ils s’étaient régalés d’un gigot d’agneau et d’une île flottante (toujours à la carte à 9€), et que le président avait lui-même payé l’addition.  Le président Barak Obama avait eu l’occasion d’en savourer la version salée, lors de la COP 21 en novembre 2015, signé par les chefs Bernard et Mathieu Pacaud au restaurant l’Ambroisie place des Vosges Paris. C’était une île flottante et son émulsion aux cèpes.

Paris Beer Week 2016



Jusqu’au 8 mai 2016, la bière artisanale fait salon sur Paris. La Paris Beer Week est le premier festival d’Île de France consacré entièrement à la bière artisanale. Elle est organisée par l'association Bières et Papilles, un collectif de bénévoles regroupant professionnels indépendants, particuliers mordus de craft beer et associations de passionnés. Elle reflète la bonne santé et le renouveau brassicole francilien autour d’une semaine d’événements, d’une bière collaborative, d’un concours de brasseurs amateurs. 
A l’agenda, plus de 150 événements, avec en clôture du festival, le Grand Final 2016 qui fera la part belle à 45 brasseries françaises et étrangères d’exception pour une journée culturelle et conviviale qui se prolongera jusqu’au bout de la nuit, le samedi 7 mai à La Bellevilloise ! En attendant  ce feu d’artifice, pour préparer vos dégustations et rencontres dans les brasseries, restaurants et bars, participer aux débats et conférences, apprendre à brasser la bière ou vous initier à l’accord des bières et mets, cliquez ici pour connaître le programme détaillé.

samedi 30 avril 2016

Sous les pavés, la vigne à la Bellevilloise Paris : déjà un succès dès le premier jour !



Cette quatrième édition du salon des vins Rue 89 est déjà un succès. Un grand bravo et merci à son organisateur Antonin Iommi-Amunategui. Pour son premier jour d’ouverture à la Bellevilloise à Paris, les passionnés et amateurs de vins naturels sont au rendez-vous. De mon poste d’observation derrière mes livres en dédicace sur le stand des éditions de l’Epure, je les vois tous déambuler à travers les allés, un verre à la main, l’air heureux, passant d’un stand à l’autre pour déguster les vins naturels des 70 vignerons en provenance des grandes régions de France, de Suisse, d’Italie, du Portugal, d’Espagne, de Slovénie, de Grèce, ou encore d’Afrique du Sud. 
Dès le début de l’après-midi, toutes les allés, le salon faisait le plein ! Il y avait du monde beaucoup de monde. En plus des vins naturels, on trouve dans les innovations de cette année la présence aussi de bières, de cafés et de la bonne gastronomie pour accompagner les différentes boissons. 
A l’heure du déjeuner, nous nous sommes régalés d’un délicieux hamburger à la crépinette d'Emmanuel Chavassieux . Il y avait aussi des sandwichs avec d’autres charcuteries, de fromages, des huîtres et même des pâtisseries.
Entre deux gorgées et bouchées, les visiteurs et visiteuses prennent aussi le temps de venir sur notre stand livre, où ils trouvent de nombreuses publications en lien avec l’univers du vin, mais aussi des livres sur la culture gastronomie. Les débats ? 
Si vous l’avez raté (on ne peut être partout) comme celui du vin naturel et des AOC en question, vous pouvez le suivre en replay sur Periscope avec Antonin Iommi-Amunategui, Gille Azzoni (vigneron), Gilles Rosaz (INAO) et Antoine Gerbelle. Il vous reste encore la journée de demain 1er mai 2016 pour vous rendre à ce salon de vins Rue 89, dédié à une (agri)culture alternative. Pour préparer votre visite, voici la liste des vignerons, artisans producteurs et food présents.

  • Alsace : Florian Beck-Hartweg, Domaine Geschickt, Domaine Brand, Christophe Lindenlaub ;
  • Beaujolais : Raphael Champier, Domaine des Côtes de la Molière, Laurence et Rémi Dufaitre, France Gonzalvez, Anthony Thevenet, Romain Zordan, David Large ;
  • Bordelais : Chateau Gombaude-Guillot Pomerol, Domaine Rousset Peyraguey ;
  • Bourgogne : Ludovic et Emilien Bonnardot ;
  • Jura : Valentin Morel – Les pieds sur terre ;
  • Savoie : Domaine des Côtes Rousses ;
  • Champagne : Bourgeois-Diaz, Marguet, Tarlant ;
  • Languedoc : Jeff Coutelou, Domaine Inebriati, Domaine de Pélissols, Le Petit Domaine, Les Vignes Rouges, La Petite Commanderie ;
  • Loire : Alexandre Bain, Clos Cristal, Domaine de l’R, Le Sot de l’Ange ;
  • Provence : Château Sainte-Anne ;
  • Rhône/Ardèche  : Gilles Azzoni, Sylvain Bock, Clos des Cimes, La Deuxième tour, Olivier B ;
  • Roussillon : Clos Massotte, Les Arabesques, Vandal Wine ;
  • Sud-Ouest : Domaine de Brin, Clos Troteligotte, Marine Leys ;
  • Suisse : Domaine de Chèrouche ;
  • Italie : Al di là del Fiume, Massimo Coletti, Dario Nocci, Piana Dei Castelli, Podere Pradarolo, Altura Vigneto ;
  • Espagne : Costador ;
  • Portugal : Aphros Wine, Quinta do Romeu ;
  • Slovénie : Domaine Stekar ;
  • Grèce : Domaine Ligas ;
  • Afrique du sud : Craig Hawkins (Testalonga «  El Bandito  ») ;
  • Bière : Brasserie Cantillon (Belgique), 32 Via dei Birrai (Italie), Brasserie d’Orgemont, La Mousse de Zi-Gui ;
  • Café : La Claque ; 
  • Food : Le Lapin Blanc, Santulhana (produits du terroir portugais), Emmanuel Chavassieux (saucisses...), Profil Grec (huiles d’olive, miel...), Patrice Gazo (huîtres), Thierry Nadeau (canard), boulangerie Lartigue, Nonno Fereoli (charcuterie et parmesan), Guayapi (préparations à base de plantes issues de cueillette sauvage en Amazonie et au Sri-Lanka), Slow Food Bastille & Slow Food Paris Terroirs du Monde (locavore francilien) ;
  • Et nos amis cavistes/importateurs  : L’Association des Cavistes Alternatifs, Le Lieu du Vin, Les Dealers de Vins.

Festival croissement France-Chine 2016中法文化之春



Profitez de votre séjour en Chine pour prendre part au « Festival croisements ». Créée en 2006 à l’issue des années croisées France-Chine, ce « Festival croisements » est devenu le plus grand festival culturel français à l’étranger. Pour cette édition 2016 jusqu’au 29 juin 2016, il s’installe dans plus de 30 villes chinoises dont Pékin, Shanghai, Shenyang, Guangzhou, Chengdu et Wuhan. Les thèmes traités sont très variés. L’innovation et la créativité ont été placées au cœur de cette édition car elle souhaite présenter une image de la France à la fois dynamique, originale et ouverte sur les autres cultures. La programmation est bien entendu pluridisciplinaire, mais les jeunes artistes, souvent déjà très connus, y occupent une place particulière. Les nouveaux médias sont également très présents, tant il est vrai que les goûts culturels du public chinois se déploient dans une société de plus en plus façonnée par les nouvelles technologies. Au cœur de cette programmation, on trouve des évènements franco-chinois, à l’instar de cette exposition photo sur les femmes de Shanghai qui repose sur un projet de Bettina Rheims dans les années 90, l’exposition « Père et Fils » de Grégoire Korganow qui présentera des clichés de pères et de fils réalisés partout dans le monde et notamment en Chine lors d’une résidence artistique au printemps, ou encore une version chinoise de la pièce Clôture de l’amour de Pascal Rambert (l’un des grands noms du théâtre français aujourd’hui). Au total, 45 programmes, soit 150 événements, dans 30 villes de Chine. En 2015, Croisements fêtait ses 10 ans et attirait 2,3 millions de spectateurs dans toute la Chine ! En 2016, la programmation est resserrée dans le temps (2 mois au lieu de 3) et plus concise et concentrée afin de donner davantage d’impact à des programmes aussi nouveaux que détonants. Les gastronomies française et chinoise seront aussi à l’honneur, lors des vernissages, des rencontres ! Pour connaître le détail de la programmation, cliquez ici.