dimanche 9 janvier 2011

Caviar chinois




Comme vous le savez, le caviar sauvage, issus d’esturgeon sauvage est en voie d’extinction. Depuis 2006, le CITES (Convention on International Trade for Endangered Species) a réduit son exportation pour donner la chance à l’espèce de se repeupler. Pour cette raison, le caviar d’esturgeon actuel est de plus en plus issu d’esturgeons d’élevage. Les chinois, toujours à la pointe, se sont lancés dans la production du caviar dans le Hubei au bord du barrage des trois gorges.
Le prochain caviar que vous allez déguster sur les grandes tables françaises aura beaucoup de chance d’être d’origine chinoise, issus de l’esturgeon schrencki. Il n’a rien à envier à son célèbre cousin le beluga. Outre sa qualité, son avantage réside aussi dans son prix, 3000e contre 8000€ pour du caviar issu d’esturgeons sauvages de Russie, d’Iran ou d'Azerbaïdjan. Plusieurs chefs de Paris l’ont déjà adopté.
Pour la maison Petrossian, première société mondiale de commercialisation du caviar, le développement de la production d’élevage est une bonne nouvelle, car il entrave le marché illégal de caviar.
www.petrossian.fr

4 commentaires:

Anonyme a dit…

L'argument "salaires" désert les rétifs à la cause des "autres caviars venus d'ailleurs" puisque, secret de polichinelle oblige, la plupart des 6 producteurs français ont recours à un roulement de "stagiaires" appelés à assurer des prestations de manutentions sans contre-partie financière (parfois un logement communautaire). La formation a bon dos! Curieusement, les mêmes avocats de notre identité nationale ne se sont jamais élevées contre les pratiques sociales en vigueur sur les rives de la Caspienne!

Anonyme a dit…

1. Les caviars chinois se résument, pour l'essentiel, à deux espèces impossibles à élever chez nous. 2. Si les problèmes de traçabilité existaient encore, il est clair que les grandes enseignes de la distribution (Petrossian, Prunier & Caviar-House, Kaviari, Kaspia, Maison du Caviar,...) n'auraient pas autorisé leurs distributions et, surtout, leurs... promotions chez nous.

Gael a dit…

bla bla bla, un contre exemple ? : le caviar de CALIFORNIE hyper promu par le premier de la classe est une sacré daube, d'une pisciculture entourée de champs monsanto... j'aimerai bien voir ses analyses...et qui vient en france en avion... je préfère encore un caviar du coin. La chine n'est pas la solution à la demande de caviar en france, mais une réponses à une diversification des marges en baisse sur le caviar d'élevage par certains négociants, à grands renforts d'agences de com et de presse. Ces coquins diminuent leurs prix d'achat et maintiennent leur prix de vente en front, pour casser le marché en coulisses...vous voulez en parler ?

quant au problème des stagiaires vous êtes dans le vrais, mais le sujet dépasse largement le caviar ! regarder dans les banques...les plus gros "employeurs" de stagiaires...

Gael a dit…

pour information, ce qui est le plus traçable, c'est que la pisciculture se trouve à 200 km de Shangaï...et que l'eau dans laquelle ils vivent est tout sauf pure !
http://merdeinchina.blogspot.com/