samedi 28 avril 2018

« A la table du pape François » de Roberto Alborghetti


Même si les recettes évoquées dans ce livre semblent délicieuses, suivent le parcours du Pape François, des asados et empanadas de son pays natal l’Argentine jusqu’à la pasta à Rome, ce que nous retenons du livre de Roberto Alborghetti, « A la table du pape François, ses histoires et ses recettes pour donner goût à la vie », c’est son rapport singulier à la nourriture. Pour le pape François, le repas est un temps dédié à son prochain, le temps de la relation, de l’accueil de l’autre et de l’écoute de celui assis à côté de soi. Il avait été témoin et meurtri des conditions de vie précaires de ses compatriotes lors de la crise qu’avait connue l’Argentine durant les crises des années 2000. Certains faisaient les poubelles pour survivre. Sa considération et son respect pour la nourriture étaient sortis renforcés de ces années difficiles. Dès lors, sa pensée était tournée vers les déshérités. Le dimanche 19novembre 2017, première journée mondiale des pauvres, il invitait 1500 invités spéciaux au Vatican pour partager un moment de fête et de rencontre avec lui : un déjeuner. Ces invités spéciaux, cabossés par la vie et en lutte pour survivre, retiennent pour la vie de cette parenthèse enchantée un moment de chaleur humaine. Ils retiendront plus ce moment exceptionnel partagé avec le Pape, où ils avaient retrouvé leur dignité d’humain que le menu de gnocchetti sarde, sauté de veau et légumes, polenta et brocolis, tiramisu vénitien, eau, orangeade et café. Le même jour, 2500 autres personnes étaient invités à déjeuner par les monastères. C’est cette générosité, ce partage, cette charité que prônent le Pape à table. Mais cette générosité doit être sincère. « J’aime m’asseoir à la table des pauvres, car ils servent leur nourriture et partagent leur cœur. Parfois, à l’inverse, ceux qui possèdent davantage ne partagent que leur nourriture ». Le livre est très riche d’anecdotes sur son enfance, sa famille, ses préférences culinaires.

1 commentaire:

Roberto Alborghetti a dit…

Merci beaucoup d'avoir écrit ces belles notes sur mon livre. Je vous remercie beaucoup!